SEMPA
Gérer - Construire - Aménager
Au service du territoire et de ses habitants
Accueil > Nos projets et nos actions dans votre quartier > Arles Griffeuille > Réhabilitation de logements à Griffeuille > Fin des travaux du chantier test de réhabilitation de Griffeuille

Fin des travaux du chantier test de réhabilitation de Griffeuille

Publié lundi 19 décembre 2011

Télécharger

- L’histoire de cette réhabilitation

Depuis 2001, la problématique de la vétusté de certains logements du patrimoine de la SEMPA a été posée par son Président, David Grzyb, et son Conseil d’administration.
Cette exigence de proposer des logements décents à la location a conduit la SEMPA à mener une 1re phase de réhabilitation en 2004 aux Alyscamps (103 logements) et à Monplaisir (90 logements) ; puis à entreprendre des travaux d’urgence à Griffeuille en 2006 avec le changement de toutes les menuiseries.

Le patrimoine de Griffeuille - beaucoup plus important - a depuis mobilisé toute son énergie ; d’autant que sa classification en ZUS (Zone Urbaine Sensible) oblige légalement la SEMPA à inscrire son projet de réhabilitation pour ce quartier dans le cadre du PNRU (Programme National de Rénovation Urbaine), confié depuis 2003 à l’ANRU (Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine), ayant pour vocation de diversifier et de requalifier les quartiers d’habitat social classés en ZUS.

Il aura donc fallu à la SEMPA constituer de nombreux dossiers, effectuer de multiples études de faisabilité, afin de répondre aux orientations de l’ANRU et aboutir au financement possible de 15 millions € pour la réhabilitation de l’intérieur de la quasi-totalité des 681 logements de Griffeuille (exceptés les 66 « petites maisons » à Jonquets et Jean Bessat et les 92 appartements plus récents dans le bâtiment de Wisbech) ; ainsi que d’une partie des 37 logements à Salin de Giraud.

C’est ce temps - jugé trop long - qui avait conduit les locataires de Griffeuille à exprimer un peu vivement leur mécontentement à la mi-juin 2011.

- Répartition du financement des travaux

État via l’ANRU 1,5 millions €
Région Provence – Alpes – Côte d’Azur 600.000 €
Conseil Général des Bouches du Rhône 155.000 €
ACCM 660.000 €
Ville d’Arles 245.000 €
CGLLS (Caisse de Garantie du Logement Locatif Social)

au travers des Aides à la pierre

2,2 millions €
Emprunts

dont la source de financement de remboursement reste les loyers

7,2 millions €
Fonds propres de la SEMPA 2,1 millions €

- Phase de tests sur 24 logements

Une fois les financements réunis, des travaux « en grandeur nature » ont pu être lancés sur 24 logements en milieu habité - et ce en concertation avec les locataires - afin d’effectuer plusieurs niveaux de tests :

  • définition du bon niveau technique de réhabilitation
  • des prix et de la réponse possible au marché
  • pour les entreprises et leurs capacités à travailler en milieu habité

Ces travaux portent sur les points suivants :

  • la réfection quasi complète des pièces humides (salles de bains, cuisine, WC)
  • la mise aux normes électriques des appartements pour répondre aux besoins d’aujourd’hui et permettre l’utilisation des appareils ménagers courants

Cette phase de tests est maintenant terminée. Le bilan qui s’ensuit démontre que toutes les conditions techniques et de mises en concurrence sont réunies pour qu’une 2e phase de dépôt d’appel d’offres européen soit engagé en janvier 2012.

- Pourquoi toutes ces précautions ?

Parce que la SEMPA intervient dans le cadre d’une réglementation impérative au niveau des obligations de mises en concurrence à l’échelle de l’Europe - aux vues de la hauteur du marché de travaux de 15 millions € - et de l’application des directives de Bruxelles pour tout chantier supérieur à 5 millions €.

Ensuite parce qu’un chantier en milieu habité est très contraignant, surtout pour les locataires, mais aussi pour les entreprises qui ont plus communément un savoir-faire lié aux chantiers neufs. Il a fallu démontrer que malgré ces spécificités, cela reste du domaine du possible.

- Calendrier de réception des logements réhabilités

2011 24 logements tests
2012 239 logements
2013 145 logements
2014 273 logements
Tous droits réservés SEMPA 2010 - 2017 | Mentions légales | Espace privé | site réalisé avec SPIP par Indétendance